W Week Ahead

Marchés Financiers : La semaine à venir (3 mai 2021)

03 May, 2021
Marchés financiers

Cette semaine, les marchés financiers seront avant tout sensibles aux statistiques américaines, aux multiples déclarations des banquiers centraux et aux élections législatives en Ecosse.

Les marchés actions européens ont débuté la semaine sur une note légèrement positive dans l’attente de la publication de l’ISM manufacturier pour le mois d’avril aux Etats-Unis. Les opérateurs suivront également l’ISM services, le rapport ADP (mercredi) et le rapport de l’emploi vendredi (vendredi). Ce dernier sera particulièrement scruté afin de mesurer la vigueur de la reprise à l’heure où de nombreux états ont récemment assoupli les mesures de restriction.

Dans le même temps, de nombreux banquiers centraux seront amenés à s’exprimer que ce soit pour la Réserve Fédérale Américaine (FED) ou la Banque Centrale Européenne (BCE). Parmi les discours les plus attendus, nous pouvons évoquer celui de Jerome Powell (lundi), Philip Lane (mercredi) et Christine Lagarde (vendredi).

Enfin, la Banque d’Angleterre (BOE) tiendra sa réunion de politique monétaire jeudi. Il y a peu de chance que la BOE amorce un débat sur le ralentissement de ses achats d’actifs. Néanmoins, des annonces pourraient intervenir dès juin si la situation politique reste stable.



Le même jour, les élections législatives en Ecosse sont en mesure d’influencer la livre sterling. Le parti indépendantiste (Scottish National Party, SNP) mené par Nicola Sturgeon est favori dans les sondages. S’il parvient à remporter une majorité (ou bien obtient un accord avec les écologistes), un nouveau référendum sur l’indépendance du pays pourrait se tenir rapidement.

Sur le plan géopolitique, aujourd’hui, le secrétaire d’État américain Antony Blinken doit rencontrer son homologue britannique Dominic Raab pour la première réunion en personne des ministres des Affaires étrangères du G7 depuis le début de la pandémie. Selon le Figaro, « Au programme des discussions entre Blinken et Raab, le commerce, la Chine, l’Afghanistan et l’Iran ».

L’Iran est revenu au centre de l’attention. Des représentants de haut rang de Chine, d’Allemagne, de France, de Russie et de Grande-Bretagne ont fait des progrès lors de pourparlers, samedi, visant à ramener les États-Unis dans l’accord nucléaire avec l’Iran. Toutefois, ils ont tous confirmé avoir besoin de plus de temps pour parvenir accord solide.


*Note : Vous trouverez plus de détails ici