W Week Ahead

Marchés Financiers : La semaine à venir (10 mai 2021)

10 May, 2021
Marchés financiers

Cette semaine, les marchés financiers seront avant tout sensibles aux statistiques relatives à l’inflation aux Etats-Unis et en Chine à l’heure où le prix des matières premières continuent de s’envoler. Ce matin, le prix du minerai à Singapour a ouvert en hausse de près de 10% alors que le prix du cuivre poursuivait son envolée récente.

https://twitter.com/C_Barraud/status/1391610021348249602

Dans ce contexte, les investisseurs vont se focaliser sur les statistiques visant à mesurer la dynamique des prix notamment l’indice des prix à la consommation (IPC) et à la production (IPP) en Chine (mardi). Les même statistiques seront publiées aux Etats-Unis mercredi (IPC) et jeudi (IPC). En parallèle, les marchés financiers seront également sensibles aux ventes au détail et à la production industrielle (vendredi).

De même, les multiples déclarations des banquiers centraux seront scrutées aux Etats-Unis après la publication, vendredi dernier, d’un rapport de l’emploi décevant. Il faudra suivre les discours de Charles Evans (lundi), Lael Brainard, Mary Daly et John Williams (mardi), Richard Clarida (mercredi), James Bullard (jeudi) et enfin Robert Kaplan (vendredi).



De l’autre côté de l’Atlantique, deux membres de la Banque Centrale Européenne (BCE) seront amenés à prendre la parole à savoir Klaas Knot et Pablo Hernández de Co (mardi). Ce week-end, dans une interview au FT, le gouverneur de la banque de Finlande, Olli Rehn, a déclaré que la BCE devrait changer sa politique et accepter un dépassement de son objectif d’inflation pour compenser les années de faible croissance des prix. Cette décision reviendrait à s’aligner sur la politique de la Réserve Fédérale (FED) et pourrait être prise d’ici l’automne à l’issue de la première revue stratégique de la BCE.

Ce matin, dans une interview au Monde, Philip Lane, économiste en chef de la BCE, a noté que « L’Europe pourrait soutenir son économie bien plus largement si, comme les Etats-Unis, elle allait plus loin dans l’intégration budgétaire ». Il a également souligné que « la zone euro ne retrouvera son niveau de PIB de 2019 qu’au printemps de l’année prochaine » alors que « le taux de chômage en zone euro ne rebaissera pas à son niveau de 2019 avant 2023 ».

https://twitter.com/C_Barraud/status/1391620629200314369

Enfin, sur le plan géopolitique, ce weekend, la Première ministre écossaise Nicola Sturgeon a sommé Boris Johnson de ne pas s’opposer à la « volonté » du peuple écossais en faveur d’un référendum d’indépendance. Le SNP a remporté un total de 64 sièges au Parlement écossais – un de plus qu’en 2016, mais un de moins que le total requis pour une majorité.


*Note : Vous trouverez plus de détails ici